folder Filed in Ma vie passionnante
Comment j'ai travaillé pour une star
Sylvain comment 11 Comments

Après l’obtention de ma première année d’IUT (avec les honneurs, il faut bien le dire) j’ai commencé à me demander comment j’allais financer les vacances en Corse promises à Pauline.

 « Je me la pète, et alors ? »

D’annonces en annonces, Outlook ressemblait plus à une boîte de déception qu’à un florilège de promesses d’embauche. Bon, j’étais dans la merde, il fallait que je trouve une combine. Je vais essayer de faire une liste non-exhaustive de tout ce qui m’est passé par la tête:

– Dealer: la vente de drogue n’est pas si dangereuse que ça si l’on sait s’y prendre, je veux dire, y’a vraiment peu de dealeur qui se font pécho. Malheureusement, on a beau dire qu’il n’y a pas de petits profits, la marge que tu peux te faire sur un territoire que tu connais pas trop (ouais y’a des gangs à St Raph) avec des petites quantités, c’est peanuts.

– Prospecter sur Ebay: ça, ça marche, c’est prouvé, je connais pas mal de monde qui pratique, ça paye. Le principe est de repérer les bonnes affaires sur ebay, d’acheter au prix le plus bas possible, quitte à faire un achat immédiat, puis de revendre, soit sur ebay, soit par des petites annonces, plus cher bien sûr. J’ai beaucoup hésité. Le problème dans une affaire comme celle-ci, c’est qu’il faut déjà un bon capital à investir si l’on veut faire du profit rapidement. Puis à partir de 4 ou 5 ventes régulières on peut garder son statut initial (micro bic je crois) mais quand ebay se rend compte que les ventes commencent à être nombreuses et régulières, il te pousse vers la SARL ou l’entreprise individuelle, avec les taxes, toussa. Ca vaut plus le coup. (EDIT: Marrant, BBB en a parlé récemment, et mieux que moi, ici)

– Monétiser son blog: à moins d’être influent ou de parler de cul et de sport, c’est mort. Je suis à 50$ depuis la création de paperboyz, il faut que j’atteigne 100$ pour être payé. haha.

– Monétiser son corps: arf

Du coup, j’suis allé sur le marché nocturne de St Raph pour proposé mes services, me suis fait prendre tout de suite: 20€ pour décharger et charger les caisses. Dans les faits. En vérité, fallait aussi que je monte le stand, pis que je le garde pendant que mon patron allait se faire un ‘jour au resto. Il m’exortait ensuite à rester un peu avec lui pour que « j’apprenne les ficelles du métier ». Je partais donc de plus en plus tard, et revenait de plus en plus tôt. Il m’expliquais que si je faisais mes preuves, je pourrait vendre à ses côtés toutes la nuit (pratiquemment ce que je faisais déjà) et être payé le double: youhouuu. Le problème avec des horaires de nuit, c’est que t’as plus de journée, t’as le temps de rien faire.

Puis mes études m’ont rattrapé, une petite annonce dans ma boîte mail, et me voila invité à m’entretenir avec ce qui sera mon futur employeur: un boulot chez moi, étude de marché, création de logo, d’entreprise et de marque, pour aboutir sur un site web à la rentrée. Ca me va mieux. Le problème avec des horaires de jour, c’est que … ouais bon, j’suis un putain de procrastineur en fait.

Alors elle est ou la célébrité ? Ben le pélo du marché, en fait, à force de dessiner sur des tuiles et des dessous de plats, il a fini chez Jean Pierre Pernaud. La Grande Classe.

c'est moi la star en fait les autres y puent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

  1. Mes félicitations pour ton classement 🙂

    Prend pas la grosse tête mais quand même, bravo 😉

  2. Lol ! T’as raison.

    Mais, pour moi, y a une différence entre se la péter et prendre la grosse tête :’)

    Biz’ Monsieur l’Major 😉

  3. Ouais c’est pas bête, les mecs qui prennent la grosse tête font souvent les faux modestes en fait. Au moins quand tu te la pètes, il y a pas photos.
    Tu te lèves tôt, toi, par contre ?

  4. Euuuh quand je travaille pas, j’essaie ^^

    Marre de me lever a 12h, comme un weekend a saint raph ^^

  5. Désolé…

    pleins de drames en ce moment : le soleil qui tappe, la polution de grenoble, et ma lutte désépérée contre le rose fushia dans mes CSS… sans compter mes contacts épisodiques avec OVH pour mon transfert de domaine qui bogue, foire, se mange, marche pas, ntm 🙂

    forcément, faut que ça rejaillise quelque part.

  6. MDR, c’est trop fort de relire un passage où j’ai étais présent.
    Et pour qu’enfin y passe à la télé.
    Mais franchement, c’est bête, t’aurais pu en profiter ?
    Allez profites bien de tes vacances et une biz à la Miss Pauline