folder Filed in Jeux
J'ai testé pour moi...
Sylvain comment 2 Comments
« La double mèche, c’est un art »

Ben ouais, j’vais pas faire le mec genre: j’ai testé pour vous … Parce que si je veux tester un truc, c’est d’abord parce que ça va me plaire. C’est comme quand j’offre des cadeaux, en fait, je penses d’abord à moi. Non, non, c’est toujours des cadeaux qui font plaisir, mais par exemple, quand j’offre un DVD, un bouquin ou un autre produit « culturel », ben je l’utilise avant. Du coup, je prends des remarques plein la gueule, mais franchement, le principal interressé, qu’en a-t-il à foutre qu’il y est plus le blister autour de son disque ? Passons …

Je me suis procuré dernièrement Ace Attorney : Apollo Justice. C’est un jeu de DS (non, c’est pas pour les gamins, la DS, ferme là). Comme toujours chez Nintendo (enfin depuis leur nouvelle politique du moins), et comme toujours sur la DS, on s’attend à ce que le jeu ou le gameplay soit plutôt innovant. Chris Esker le disait à l’édition spécial, les casual gamer aime bien rentrer dans la peau de profession célèbre, on l’a vu par exemple avec Trauma Center, ou t’évolues dans la peau d’un chirgurgien. Ben là, c’est la même chose avec les professions du barreau.

Le décor est donc planté, t’es Apollo Justice, avocat fraichement débarqué à la Cour, et tu vas apprendre à résoudre ta première affaire, ton premier procès. Dans ce premier niveau, le gameplay est assez simple, c’est en fait un petit tuto de bienvenue. Lorsqu’un témoin, ou un accusé, fait son témoignage tu dois reprendre chaque déclaration et en répérer les contradictions grâce aux preuves que t’a accumulé dans ton dossier. Bien sûr, si la preuve que tu présente au jury n’a rien avoir avec les déclarations du témoin, tu chopes « une amende » et tu perds de la vie, pas con. Les affaires sont surtout très bien ficelées, et sont sources de bien des rebondissements.

Et oui, comme on le retrouve dans beaucoup de mangas (pour ne pas dire tous), le scénario n’est pas du tout manichéen (comparés aux productions françaises et américaines ou les méchants et les gentils sont facilement discernables du début à la fin). En effet, les personnages ont beaucoup de profondeur, et révèle leur vrai caractère au fil de l’histoire, il n’est pas rare que le véritable meurtrier soit finalement un témoin de l’affaire ou même sa mère, celle qui vous a engagé (purement fictif). Du coup on s’emmerde pas, comme dans un Derrick, à savoir direct qui est le coupable, je dirais plutôt que c’est digne d’un Agatha Christie couplé aux Experts (mmmh dois-je m’enlevé cette image de l’esprit, où l’héroïne d’Arabesque copule avec Horatio Caine).

Et oui, parce que pour étayer vos hypothèses, il faudra souvent examiner les preuves minutieusement grâce à un visualiseur en 3D, relever des empreintes de pas ou de doigts, mais surtout, et c’est ce que je préfère, placer les protagonistes ou les preuves dans une scène en 3D retranscrivant la scène du crime, avec les trajectoires des balles et toussa (les Experts, je vous dit).

« Rhaaa, ma tête »

Et oui, (tous mes paragraphes commence par Et oui, parce que je suis avocat maintenant) car non-content de te coltiner les audiences des procès, tu aura aussi ta place sur le terrain, afin de mener ta propre enquête et de récolter les preuves zappées par les flics. Tu a donc tout loisirs d’examiner les scènes, de présenter des preuves aux protagonistes ou simplement de discuter avec des témoins. Bien sûr, ce jeu est totalement linéaire, on ne peut résoudre une affaire que d’une seule façon (me semble-t-il).

Côté graphisme c’est quand même la classe, les personnages sont super bien designés et super bien animées (ahhhh le procureur/rock-star qui fait du Air Guitar dans la salle d’audience …), et puis les scènes 3D sont carréments immersives. Du coup, on oublie vite la coupe ridicule du héros. L’humour est lui aussi omniprésent, surtout quand le héros te fait part de toutes ses réflexions personnelles (SCRUBS, quand tu nous tiens).

Alors, arrête de te plaindre, il y a de très bon jeux sur DS, Et oui.

PS: Ah oui, le héros a un super pouvoir à un moment, un truc de perception chépakoi, c’est sans interêt (c’est le point central du jeu t’sais)

PS2: Demain je testerai (peut-être) pour moi … un livre qui va me dire quel métier je vais faire plus tard

PS3: Betrand Cantat sera dans Paris Match demain

Avec des avocats on fait du guacamole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

  1. C’est marrant… à chaque fois tu nous dis que tu va nous raconter tes lectures… et là tu testes des jeux. Tsss.