folder Filed in Studio 404
Entretien avec une AI
Reléguons le chit-chat aux chat-bot
Sylvain comment 0 Comments

Chaque mois, le Studio 404, l’émission de société numérique, discute et analyse les effets du numérique sur nos vies, nos mœurs et nos comportements. Je publie ici la chronique rédigée pour l’émission, ça évite qu’elle pourrisse dans le cloud de Google.

 

Je suis désolé de vous apprendre que vous avez des amis imaginaires. Dès l’instant où vous ouvrez votre boîte mail, vous vous retrouvez à dialoguer avec des machines les ¾ du temps. Il y a celle qui vous indique que votre colis est parti, celle qui vous demande si vous avez enjaillé votre repas ou encore celle qui vous préviens que votre avion est à 7h demain. Ces conversations sont tellement naturelles désormais, que demain elles se retrouveront dans Facebook Messenger, c’est ce qui est prévu par ce cher Zucky.

 

Toc toc toc qui est là ? C’est Asos, j’ai une super paire de pompes qui devraient vraiment trop te plaire. Guess what, elles sont en soldes. T’achètes ? T’achètes pas ? Oh, t’as un rdv dans 30 minutes à l’autre bout de Paris, tu veux que j’appelle un Uber ? Au fait tu as du recevoir ton moulin à café électrique, Amazon aimerait savoir si tu peux lui mettre une note.

 

Quand on y réfléchit deux secondes, c’est pas déconnant cette histoire. Dans un call center, un type qui passe sa journée au téléphone à faire du SAV, la vérité c’est qu’il lit un arbre de décision, autrement dit : un algorithme. Et les algorithmes, ça a été créés pour pouvoir être lus par des programmes informatiques, autrement dit des intelligences artificielles.

 

Eh oui : les robots nous piquent nos jobs, et en plus ils deviennent nos amis imaginaires dans nos conversations Facebook. Mais ne soyez robophobiques ! Que celui qui n’a jamais passé 20 minutes à rire en discutant avec Siri me jette le premier microprocesseur. Quelle est la première chose que vous dites à une intelligence artificielle ? “Bonjour !”. Vous considérez déjà les IA comme des interlocuteurs viables, c’est déjà dans vos vies.

 

Regardez la nouvelle application de Quartz : l’actualité dans une application de messagerie. Vous discutez avec une IA qui vous raconte l’actu.

C’est tellement naturel, que lorsqu’ils l’ont découvert, certains journalistes se sont exclamés “Oh mais attendez c’est vachement de boulot pour une rédaction”. LES MECS CROYAIENT QUE DERRIÈRE LA CONVERSATION C’ÉTAIT DES VRAIS PERSONNES.

 

DAMN DANIEL.

 

Si vous utilisez Google Inbox (vous devriez) vous avez sûrement remarqué une fonctionnalité particulièrement intéressante : parfois l’application vous propose des réponses pré-rédigée en fonction du contenu de votre mail.

 

C’est de la conversation assistée par ordinateur. Et ne mentez pas vous le faites tout le temps ! Que ce soit pour de la correction orthographique ou pour ne pas passer pour un con quand cette target vous dit qu’elle est fan de baseball “Go Yankees et merci Wikipédia !”

 

Pas étonnant que vous soyez des angoissés du coup de fil : au téléphone vous êtes à poil !

 

Alors voici le futur pas très loin, moins de 5 ans. Tout le bavardage, le chit-chat, l’inutile et le plat, tout cela est délégué à une intelligence artificielle. Un robot qui vous écoute vous plaindre, qui vous dit que dehors il fait frais, que ce film que vous attendez depuis longtemps sort au cinéma ce soir. C’est aussi avec lui que vous discutez de l’actu, et en plus c’est intéressant parce qu’il est intelligent en fait, il ne fait pas de la politique de comptoir comme votre pote Michel aka Marine-elle-dit-pas-que-des-conneries.

 

Deux améliorations pourront être observées à ce moment là : D’abord, Twitter sera redevenu un endroit intéressant, puisque vous aurez un robot spécial pour vous plaindre et vous supporter dans votre indignation. Ensuite, vous aurez enfin de vraies discussions avec vos proches. Quelque chose de rare et précieux, un peu comme les maîtres zen qui n’ouvrent la bouche que lorsqu’ils ont quelque chose d’intéressant à dire. Ces moments seront importants et lorsqu’on vous adressera la parole, ça voudra dire qu’il faudra vraiment écouter.

 

Comme les robots qui nous piquent nos jobs vont nous permettre de faire des jobs plus riches et plus créatifs, les IA avec qui l’on discute vont nous permettre de développer des relations sociales plus profondes entre êtres humains.
Et tandis que d’un côté les IA se développeront pour toujours mieux nous comprendre, toujours mieux nous parler et toujours mieux nous écouter, les discussions humaines évolueront vers quelque chose qui n’existe pas encore, des émotions nouvelles qu’il nous reste encore à découvrir.

amis imaginaires chatbot emotion facebook ia robots conversationnel socialisation studio404

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire