folder Filed in Featured, Ma vie passionnante
« Ben ouais, la pub, c’est tout sauf de la comm’ »
Sylvain comment 3 Comments

C’est à peu de chose près ce que nous expliquais notre prof de “culture et esthétisme de l’image” au moment d’attaquer le cours sur la publicité. Super. Là ça se passe en un éclair dans la tête, dois-je m’insurger et réparer cet affront ? ou faire semblant d’acquiescer de tout mon coeur pour être dans ses bonnes grasses ? (malheureusement cela joue beaucoup avec elle).

la publicité n'est pas communication

Arf, pas le choix je n’ai pas assez de couilles pour compromettre un gros coefficient.

Mais c’est quoi le plus dur finalement ? Que la prof soit un boulet ou alors que les étudiants non-avertis gobent ses paroles comme si c’était le nouveau nouveau testament (le testament 2.0) ? Difficille à dire.

Encore plus difficille que le cours avance, et avec lui son florilège d’aberrations.

Crois le ou non, il n’existe que 5 sociostyles en tout et pour tout. Point barre. Je commence doucement à m’étrangler quand elle nous annonce que les publicitaires créent les campagnes en fonction des sept péchés capitaux ! S’ensuit alors un petit jeux où, pub par pub, les étudiants doivent dire si c’est plutôt la luxure, la colère ou je ne sais quelle autre ânerie qui correspond le mieux au spot… Bordel, ce tissus de bullshit m’achève définitivement lorsque, en guise d’ultime clin d’oeil, elle nous lâche que le film que tout bon pubeux se doit d’avoir vu est Ce que veulent les femmes, un condensé de merde où Mel Gibson lit dans les pensés de ses homologues féminins…

C'est ça, la pub

Voilà définitivement le rêve de tout créatif.

Je veux bien qu’SRC soit une formation généraliste, mais rien n’empêche que les profs qui ont du skill en marketing enseignent le marketing, et pas une autre matière: dans l’autre sens c’est pareil, une sois-disant diplômée (je suis mesquin) des beaux-art n’a pas à nous enseigner une matière ou un métier qu’elle n’a jamais pratiquer et qu’elle ne pratiquera jamais.

Je rajouterais à cela (pour ceux qui arriveraient ici en ayant googler SRC c’est de la balle ou bien?) qu’il y a vraiment deux catégories de profs:

  • Ceux qui arrivent à se tenir à jour correctement et qui nous dispensent des cours updatés, c’est bien.
  • Ceux qui nous balancent des trucs qui ont 20 ans, en pensant que rien n’a changé ici bas, ou qui pensent tout simplement qu’ils sont trop à jour (“ouais, un super site, je crois qu’ils l’ont codé en Web2.0” dixit l’ex-chef de dep’ )

Bref, tout ça pour te dire que ce qui me fait le plus chier, c’est que je suis (presque) obligé de faire pas mal d’asslicking pour avoir des bonnes notes, et qu’ici, une bonne note, ça veut pas dire que t’as du skill.

cherche un stage à lyon dans la pub :) cours creatif IUT SRC marketing pub séguéla est son dieu sociostyle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

  1. C’est ça ! Il faut lécher des culs.
    En fait ils nous forment vraiment bien au monde de l’entreprise, parce que plus tu lèche de cul plus tu monte dans l’échelle social ! C’est le but de la vie: lécher pour, par la suite, se faire lécher !